Rencontre avec la Directrice Générale de Paris

Française d’origine argentine, Mélanie Lyon Lynch, 35 ans, obtient en 2002 à Paris X sa double licence d’économie/gestion et d’anglais puis elle est diplomée de l’EM Lyon en 2005.  Après plus d’une décennie à faire ses armes dans l’univers de la communication et du design, la jeune femme, mère de deux chérubins, entend explorer de nouveaux horizons.

Elle rejoint Hostmaker en novembre 2015 en tant que General Manager pour monter le bureau de Paris.

Le challenge est ambitieux, ça tombe bien Mélanie aime relever les défis.

Une offre d’emploi qui allie tous ses champs d’expertise: la stratégie, la créativité, le management et le marketing, l’ensemble dans son domaine de prédilection, le tourisme

L’aventure ne fait que commencer et réserve à la General Manager une myriade de surprises dont un succès si fulgurant qu’elle se retrouve un jour de Nouvel an avec toute son équipe à balayer les appartements loués par leurs nombreux clients sous la bienveillante supervision de l’équipe de ménage. « Polyvalence avant tout ! » scande la jeune femme en riant avant d’ajouter « Heureusement, les rares imprévus des débuts sont désormais loin et Hostmaker accueille aujourd’hui chaque mois plus de 5000 voyageurs ravis. »

En matière de décoration, la parisienne prône l’audace et le mélange des genres : « Une commode Louis XVI se marie à merveille avec des chaises Kartell » souffle-t-elle alors qu’un client la remercie au téléphone pour la qualité de son service. Justement, lorsqu’on lui demande ce qui la rend la plus fière dans le cadre de son travail, un chaleureux sourire se dessine sur son visage « Je suis extraordinairement fière de l’équipe. Sans nos fées du logis, nos Welcome Wizards et toute la team, nous n’en serions pas là. » Quant à l’avenir de Hostmaker, aujourd’hui leader européen sur le marché de la conciergerie courte durée entre  Londres, Rome, Barcelone et Paris, la General Manager confie avec enthousiasme « Je rêve que notre expansion s’étende encore par-delà les frontières et les océans »